Photo précédentePhoto suivante
Le concours est terminé !
Titre : La toxicité inconnue des nanomatériaux dans le bâtiment
Noms des membres de l'équipe : Antoine Gesler-Michamble, Laurine Filoche, Thomas Fournier, Margaux Girard
Visiter le site web de la controverse : https://dicaliusthearkimin.wixsite.com/nanomateriaux
Auteur de la publication : Fournier
Votes : 2

Vues : 209
Description (introduction, enjeux...) : Leurs propriétés diffèrent beaucoup de celle de nos matériaux standards et vont jusqu’à modifier les théorèmes quantiques qui régissent la physique. Ces applications sont multiples, médecine, énergie, transport, environnement, textile, industrie chimique, nourriture, … Nous en venons donc à notre controverse : Les nanomatériaux dans le bâtiment présentent-elle un risque pour les prochaines générations ? En effet, les nanomatériaux nous promettent monde et merveille, un béton plus dur, plus léger, offrant une souplesse supérieure à l’acier. Des surfaces dépolluantes et antibactériennes, des vitres autonettoyantes, etc… Son potentiel de développement va révolutionner le BTP dans les années à venir, elle génère d’après une étude de la DGCIS en 2011 un chiffre d’affaire de plus de 600 millions d’euros en 2010 avec un total de 135 000 tonnes. Le BTP représente à lui seul, d’après ce même rapport 25% des entreprises connectés aux nanomatériaux, occupant la place du secteur le plus important en nanomatériaux en France. Certaines de ces technologies sont d’ailleurs déjà utilisé mais sont-elles vraiment sans danger ? Les bénéfices des nanotechnologies est bien réelle mais la possible toxicité des nanomatériaux et leur impact environnemental fait douter plusieurs laboratoires et plusieurs groupes qui plaident à la vigilance. Que ce soit dans les chantiers de construction en présence des ouvriers ou après la construction. Les entreprises du BTP voient une technologie novatrice qui apporteraient un gain économique conséquent, une bonne action écologique et une avancée dans les technologies de demain. Néanmoins certains groupes mettent un frein aux développements des nanomatériaux en vue de leur toxicité inconnue et demande à normaliser ses nanomatériaux et à les étudier avant de les inclure dans le marché. Ils sont supportés par plusieurs laboratoires qui étudient les effets des nanomatériaux sur l’environnement et sur l’homme dont les résultats devraient nous indiquer les mesures à prendre. Le ton est donné par ces groupes qui demande des mesures de vigilances élevés à l’égard des nanomatériaux.

Commentaires :
Il n'y a aucun commentaire.
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
Se connecter
S'inscrire