Cours 1 : introduction

Le sens et l’esprit du cours de Cartographie des Controverses

Vous entrez en formation ingénieur.

A travers des stages effectués en entreprise, et des projets réalisés dans le cadre de votre cursus à ESIEE Paris, vous allez commencer à contribuer à la production d’innovations, passant de « spectateurs » à « acteurs ». Les bureaux d’études des entreprises ou des laboratoires chercheront à vous recruter pour vos qualités scientifiques et techniques et vous serez au cœur de la création de dispositifs techniques passionnants. Vous serez alors témoins de combien réussir « techniquement » une innovation technique est difficile !

Eric Achkar, ingénieur ESIEE 97 travaillant au centre R&D de Nokia sur la téléphonie 3G, savait en avril 2000 que les 3000 ingénieurs auraient du mal à tenir les délais annoncés – 2003. Aujourd’hui, la partie technique de la 3G a été « domptée », la 4G marche, quid de la 5G ? Et à quand les véhicules complètement autonomes ? L’anti diabétique MEDIATOR provoque t’il la valvulopathie et cause-t-il des morts ? Faut-il suivre les experts qui interdisent la pêche au thon rouge ? Faut-il des péages à l’entrée des villes ? Les éoliennes – solution miracle ou solution arnaque ?

L’optique controverse nous apprend à regarder toute progression scientifique ou technique non pas comme le chemin le plus court à parcourir entre 2 points tel un voyage de A à B sur une autoroute passant à travers une forêt, mais comme une marche à pied à travers la même forêt dans son état primitif. Aurons-nous assez de provisions ? Saurons-nous nous protéger contre les intempéries ? Les animaux sauvages ? Les brigands ? Garderons-nous la bonne direction ?

Dans ce cours vous allez sélectionner, décrire, analyser et présenter une controverse scientifique ou technique qui se déroule en ce moment. Depuis 1999, vous avez détecté et décrit plein de controverses connues du grand public aujourd’hui (antennes relais, aspartame, bisphénol A, biocarburants 1ère génération, machines à voter, matière noire, « moteur Pantone »).

A vous de jouer !

Rôles des membres d'un groupe

Les trois grands types de controverses

En fonction des sujets controversés que vous allez identifier, différents types d’acteurs, différents types de sources d’informations, sont mobilisés. Dans ce cours, nous distinguons trois grands types de controverses.

Controverses à dominante technique / innovation

Ceux qui inventent sont souvent plus audacieux que ceux qui étudient ceux qui inventent (économistes…). Regardez les controverses technologiques c’est souvent regarder le monde tel qu’il est et pas le monde tel qu’il est en train de se faire.

Ce n’est pas souvent la technique en elle même qui fait controverse, mais la mise en œuvre dans la société de cette technique (p137), exemples :

  • La controverse sur les gaz de schistes (ce n’est pas la fracturation hydraulique qui a lancé la controverse, mais la politique favorable à l’exploration des gaz de schiste lancé au début autour des années 2010/2011);
  • La réalité virtuelle comporte-t-elle un risque (désocialisation, trouble de l’attention…) ou est-elle un formidable outil (médecine, des jeux toujours plus immersifs) ?
  • Y’a-t-il des applications concrètes pour l’écran flexible que Sony vient de lancer ?
  • Est-il envisageable d’utiliser des dirigeables pour le transport aérien ? Les biopesticides sont-ils viables ?
  • Et à quand les véhicules complètement autonomes sur nos routes ?

Controverses scientifiques / de type recherche

Elle doit être prise dans le domaine de la recherche scientifique « pure ». Ce sera donc une controverse assez cachée du public, et qui concerne et passionne surtout la communauté scientifique.

La contestation d’un paradigme dominant, l’affrontement dans la communauté scientifique de deux hypothèses pour expliquer un phénomène !

Ça peut concerner la physique, la chimie, les sciences de la terre les sciences de l’univers, les sciences du vivant, l’archéologie, la paléontologie, etc.

Exemples :

  • « L’eau a-t-elle une mémoire ? » (vs Homéopathie)
  • « L‘homme est-il la cause du réchauffement climatique ? »
  • « Peut-on provoquer des réactions de fusion nucléaire à température ambiante (froide) ? »

Les sources d’informations sont des articles scientifiques, des livres, des sites d’experts ou de scientifiques et des articles de presse de vulgarisation scientifique.

Controverses sociales / grand public

Ici la science ou la technique touche notre bien public. Les types d’acteurs sont des associations de consommateurs, des citoyens qui se regroupent pour défendre un point de vue, des militants qui s’organisent pour porter une vision différente du monde…

A la différence des deux autres types de controverses, les sources d’information sont ici plus larges, plus variées :

  • de la presse nationale jusqu’à la gazette musicale;
  • d’un site web institutionnel ou blog d’un particulier qui a creuser une question;
  • on parle aussi de fake news pour raconter comment sur un sujet sensible on essaie d’influencer les opinions, par les réseaux sociaux.

Exemples :

  • Fallait-il interdire la pêche aux anchois ou du thon rouge ?
  • Les éoliennes au Tréport ?
  • Que faire des déchets radioactifs ?
  • Fallait-il autoriser (ou retirer) tel type médicament sur le marché ?
  • Le Bisphénol A doit-il est retiré ?

Cours 2 : acteurs et arguments

Pas de controverse sans débat…

… ni acteurs avec des arguments pour alimenter le débat !

Lors de la présentation qui clôturera ce cours, votre oral commencera par la question : « En quoi votre sujet est-il une controverse ? ». C’est pourquoi, il faut que vous gardiez bien à l’esprit que vous devez identifier une controverse et non pas un simple sujet. Il faut donc qu’il y ait un débat, un affrontement…

Dans une controverse, des acteurs, souvent réunis en groupes d’acteurs (associations, ONG, secteurs industriels…), s’affrontent sur un sujet vis-à-vis duquel ils ne se mettent pas d’accord : entre les groupes d’acteurs, certains arguments s’affrontent et d’autres s’associent ou sont partagés (par exemple lorsque les intérêts deux groupes d’acteurs convergent).

Il existe de nombreuses façons de regarder les acteurs, leurs arguments et l’intensité de leurs actions dans une controverse. Ça sera à vous de construire la votre. Mais voici deux exemples sur lesquels vous allez travailler durant cette séance :

Tutorat controverse 01

Découverte de trois controverses (scientifique, innovation et grand public)

Pour cette première séance avec votre tuteur, vous serez en petits groupes avec entre 8 et 12 étudiants par salle. C’est votre tuteur qui vous accompagnera a partir de maintenant dans l’analyse de votre controverse. Il sera donc votre référent sur ce point durant la durée du cours.

Durant la séance, vous avez 20 minutes environ pour présenter trois controverses, une par type (Recherche, Innovation, Grand Public), choisies à partir des six de la séance précédente (ou en choisir des nouvelles). A la suite de cette présentation il vous posera des questions et vous fera peut-être des commentaires !

Aussi préparez un beau support PowerPoint, avec les trois sujets de controverses possibles. Vous pouvez utiliser trois controverses parmi les six déjà travaillées.

  • une plutôt recherche – les enjeux sont surtout entre scientifiques qui ne sont pas d’accord entre eux et concernent assez peu le grand public (de type 9ème planète ou origine de l’eau);
  • une plutôt innovation – les enjeux sont surtout industriels et commerciales et concernent des grandes entreprises (plutôt conservateurs), des startups (plutôt innovants), parfois les chercheurs aussi et le grand public et surtout les technophiles (de type voitures à hydrogène ou électrique);
  • une plutôt grand public – les enjeux sont de type santé, sécurité, qualité de vie (eau, air, bruit) etc. (de type amalgames dentaires ou neutralité du net).

Nous attendons pour chaque exemple :

  1. le titre
  2. en quoi c’est une controverse ?
  3. le contexte dans lequel cette controverse se situe
  4. ce qui est en jeu dans cette controverse et en quoi elle vous semble intéressant ?
  5. les dates clés (évènements marquants)
  6. de façon aussi exhaustive que possible les acteurs qui sont impliqués. Citez leurs noms et/ou institutions (si possible), de quel type d’acteur s’agit-il ?
    Sur quoi portent les désaccords… quels sont les arguments utilisés.
  7. les sources qui vous ont permis d’identifier cette controverse (aussi précis que possible = pas « un journal », mais Le Figaro, janvier 2016, page 10)

A faire

Objectif : Dossier de controverse

Séances de Tutorat controverse 2, 3, 4…

Pour la séance de tutorat controverse 02, il faut que vous ayez choisi, en groupe, un sujet de controverse (soit parmi les trois sujets déjà proposés, soit un nouveau sujet à discuter avec votre tuteur).

Vous disposez maintenant de trois séances de tutorat sur cette controverse pour finaliser le Step 4 Dossier de controverse. Le dossier de controverse doit être rendu à votre tuteur de TP à la fin de la séance de tutorat 04, et porte un coefficient de 10% de la note finale. C’est un travail qui a une grande valeur ajoutée, à partir duquel se feront vos affiches, sites web et livret.

Les trois livrables du cours

Contrairement au Step1 Communiqué de Presse ou au Step2 Dossier de Presse, le Step 4 Dossier Controverse est un travail d’approfondissement qui fait une vingtaine de pages. Il constitue donc le cœur de votre analyse !

Commencez par lire le descriptif du dossier ci-dessous. Si quelque chose n’est pas clair, posez des questions à votre tuteur. Le dossier est en onze sections (D1 à D11).

D1. Titre et résumé de la controverse et de ses enjeux (1 page)

A vous de trouver le titre qui sera en grand sur votre affiche. Ça peut être au premier, deuxième ou troisième degré !

  • Dans le jury lors de la présentation finale de votre controverse, la première question va certainement être …’expliquez-nous en quoi votre sujet est une controverse… ?’. Si vous ne répondez clairement à cette question vous êtes mal parti ! Donc il faut tout de suite y répondre en quelques mots…
  • …notre controverse est : Faudrait-il installer un parc d’éoliennes offshore au Havre
  • C’est une controverse parce que : il y a désaccord entre pas mal d’acteurs sur les avantages et inconvénients d’une telle installations. Des entreprises pensent en profiter ; d’autres entreprises disent que c’est une source d’énergie dérisoire, etc.… ; les partis politiques sont aussi d’accord pour le faire ; certains habitants sont contre pour des raisons esthétiques ; des pécheurs pensent qu’ils risquent d’être très affecté ; une association s’est créée pour lutter contre le projet…etc., etc.

D2. Détails sur les acteurs, leur nature et leurs interactions (4 à 10 pages)

Pour la liste des acteurs ainsi que les interactions entre les acteurs de la controverse: il faut vraiment du détail !!

  • Des noms des personnes, des équipes, des entreprises, des instituts, des laboratoires, des agences, des ministères, des associations, etc.
  • Quels types d’acteurs ? (Chercheurs, entreprises, agences, grand public, consommateurs, malades, etc.)
  • Leur rôle dans la controverse (passif, actif, engagé, critique, périphérique, etc.)
  • Quelle est leur position dans la controverse (pour ? contre ? hésitant ?)
  • Quelle est leur degré d’engagement (faible ? fort ?) Quel poids ont-ils ?
  • Est-ce qu’il y a des liens entre certains acteurs ?
  • Il vous est demandé de faire une mini base de données sous forme de tableau Excel qui contient toutes ces informations sur les acteurs
  • Soyez exhaustif au début de votre recherche. Plus tard vous affinerez.
  • Cette liste des acteurs est bien sûr liée avec le D6 (les arguments des acteurs)

D3. Cartographie de la controverse (schéma(s) 1 ou 2 pages)

La cartographie de votre controverse est une représentation graphique en deux dimensions qui montre les interactions entre les acteurs (soutien, opposition) et les différents groupes et sous-groupes.

  • Au fur et à mesure que vous avancez dans votre recherche, votre cartographie va évoluer : vous devez donc faire une nouvelle version au fur et à mesure que votre compréhension de la controverse s’affine et évolue;
  • Proposez une version 1 (un prototype) dés la séance de Tutorat controverse #3;
  • Parcourez les archives des affiches pour les identifiez les meilleures cartographies;
  • Dans un mois, vous aurez une séance complète de deux heurs dédiée à cette visualisation, à cette cartographie de votre controverse !

D4. Chronologie de la controverse (tableau plusieurs pages)

Nous attendons une liste, ou un tableau, assez détaillée des dates clés de la controverse depuis son origine. Des événements marquants.

  • Soyez exhaustif au début. Par la suite vous pouvez élaguer.
  • Vous mettrez ça sous forme de frise chronologique sur votre affiche

D5. Terminologie et données (plusieurs pages)

Des définitions des termes clés, du jargon, des concepts scientifiques ou techniques que vos lecteurs devront comprendre pour savoir de quoi il s’agit.

  • Des schémas ou des illustrations qui pourront faciliter la compréhension du sujet.
  • Mais aussi n’oubliez pas votre culture ingénieur !! Soyez empiriques : trouvez des chiffres qui éclairent les enjeux de la controverse, les sommes d’argent, nombre de personnes, taille de marché, pourcentages de personnes affectés (clients, habitants, malades, consommateurs, etc.)
  • Aussi trouvez ou créez des graphes, des statistiques, des tendances, etc. qui éclairent les enjeux.

D6. Arguments et preuves que les acteurs utilisent (plusieurs pages)

Repérez et listez les arguments et les preuves que les acteurs utilisent (plusieurs pages). C’est le cœur de votre travail d’analyse de la controverse ! Les arguments et les preuves que les acteurs amènent pour soutenir leurs positions. Avant de les analyser : il faut les trouver !

  • Faites des collections de « verbatims » – des vraies citations. Par example ‘global warming is a multibillion-dollar worldwide industry, created by fanatically anti-industrial environmentalists.’ Martin Durkin, réalisateur du documentaire The Great Global Warming Swindle
  • Nous attendons que vous répertoriiez et classifiez les différents types d’arguments dans la controverse…
  • Par exemple dans la controverse des éoliennes offshore on trouve toute sorte d’argument (esthétiques – ça gâche notre vue ; économiques – ça va amener de l’électricité verte dans notre ville ; économiques – la quantité d’électricité est dérisoire au vu de nos 3 centrales nucléaires ; économiques – la pêche va diminuer de 70% ; économiques – la pêche va diminuer de 10% ; écologiques – ça va perturber l’écosystème et la biodiversité ; etc.)
  • Cette partie est en lien avec D2 (acteurs) et avec D7 (points de friction)

D7. Points de friction, points de discorde (plusieurs pages)

Nous nous attendons à ce que vous identifiiez tous les points sur lesquels les acteurs ne sont pas d’accord ! Quels sont les arguments qui les opposent ? Sur quels éléments portent la discorde (Travail d’analyse important) ? Questions de fond ? Détails de chiffrage ? Faits mesurables ?

  • Est-ce qu’il y a des influences subjectives qui expliquent ces divergences par exemple des valeurs ou des idéologies ?
  • Est-ce qu’il y a des influences cachés ou invisibles qui influencent les acteurs dans un sens ou d’un autre ? Par exemple une étude épidémiologique d’un chercheur financée par un laboratoire pharmaceutique ?

D8. Sources d’information (plusieurs pages)

Constituez une liste de toutes les sources importantes d’information qui vous ont permis de rédigez D1 à D7. Soyez le plus exhaustif possible en listant :

  • Sites web,
  • blogs,
  • médias sociaux,
  • vidéo,
  • articles de presse,
  • etc.

D9. Contacts avec les acteurs (1 page)

Ça c’est un bonus ! Mais qui est aussi un vrai plus à votre analyse.

  • Si vous arrivez à rentrer en contact (par mail, Skype, téléphone) avec des vrais acteurs de la controverse,
  • par exemple en effectuant une interview : c’est excellent.
  • Plein d’étudiants l’ont déjà fait !

D10. Enquêtes et questionnaires (1 page)

Si votre sujet s’y prête, vous pouvez faire un sondage ou une enquête en ligne sur le sujet. Çà permet souvent de donner une couleur originale

D11. Bios, CVs et photos de l'équipe (1 page)

Vous avez l’habitude maintenant ! C’est déjà 10% de votre dossier !!

A faire

Gérer votre projet

Pour les séances 1, 2, 3 et 4 de TD, le cours passe en mode management de projet !

Différences TD management de projet et TP de tutorat

Management de projet et analyse de controverse

Management de projet et analyse de controverse

Etapes des séances Management de projet

Phases des séances de management de projet

Les phases des séances de management de projet

Première séance : les phases du projet

Séance 1 : le vocabulaire

Séance 1 : le vocabulaire

Projet : phases et taches

Séance 1 : les exercices

Séance 1 : les exercices

Deuxième séance : ambitions du projet et talents

Les phases de l'analyse de controverses

Séance 2 : les phases de l’analyse de controverses

Le temps et le projet

Le temps comme une ressource

Séance 2 : le temps comme une ressource

Les talents et les compétences à mobiliser

Compétences et talents mobilisés pour les livrables

Séance 2 : compétences et talents mobilisés pour les livrables

Mettre à jour la planification de son projet

Exercices planification

Séance 2 : exercices planification

Cartographie des controverses

La visualisation de l’information au service de l’analyse de controverses

Dans les exemples du cours, deux types de cartographies de controverses sont le plus souvent utilisés : la cartographie des acteurs et la cartographie des arguments de la controverse. Vous devez construire votre cartographie (D3 du Dossier de controverse) en fonction des éléments que vous voulez mettre en avant dans votre analyse.

La cartographie de la controverse offre :

  • Une présentation synthétique de différentes dimensions de la controverse,
  • les positions des acteurs, des discours, des opinions,
  • permet au lecteur (citoyen, politique, étudiants…) d’obtenir rapidement des informations sur les éléments de la controverses, pour comprendre les relations qui associent ces éléments.

Exemple de cartographie sur l’Open Data


Parmi des centaines d’autres (ou plus), un bon exemple de ce que peut apporter une cartographie dans une analyse de controverse, est la cartographie réalisée à propos des débats autour de l’Open Data en 2013 (Telecom Paris, 2013). Dans cet exemple, les arguments (débats) et les acteurs pourtant ces arguments sont associés dans deux cartographies qui se superposent. Aussi, en mettant en regard l’une et l’autre, le lecteur est capable de savoir quelles sont positions des acteurs et aussi quels sont les arguments que portent ces acteurs (et, donc, d’en déduire ceux qui ont des  positions plutôt similaires).

Open data : cartographie des arguments Open data : cartographie des acteurs

Pour aller plus loin, deux Sites Web avec des cartographies différentes :

Précision du sujet de la controverse et l’échelle d’analyse


L’identification précise de ce qui fait controverse dans votre sujet est une étape essentielle : vous devez être capables de formuler rapidement en quelques lignes les principaux points qui font débat dans le sujet. A ce stade de l’avancement de votre projet, les questions de la dimension du sujet et de l’échelle géographique que vous priorisez sont deux points que vous devez avoir définis. Vous avez donc deux principaux leviers pour préciser votre controverse :

  • Préciser le thème, le sujet (ex : « la voiture en ville » est une controverse très générale, celle « des voies sur berges à Paris » est beaucoup plus précise);
  • En choisissant une échelle géographique précise (ex : locale ou nationale ? Sur la côté normande ou aux États-Unis ?).

Plus votre sujet de controverse est large, vaste, plus il est facile de trouver de l’information mais, plus il est difficile de trier, classer et sélectionner. Plus votre sujet est précis, plus il va être facile de trier et de sélectionner vos informations.

Préciser le sujet

Préciser le sujet de la controverse

Préciser le sujet de la controverse

Choisir la géographie

Définir la couverture géographique de la controverse

Définir la couverture géographique de la controverse

Liste exhaustive des acteurs

Pour les acteurs : liste complète des acteurs prenant part à la controverse. Si votre controverse est large (nucléaire, OGM, …), il est possible de lister les acteurs les plus importants dans votre controverse.

Pour les arguments : synthèse des principaux arguments de vos acteurs. Ces arguments sont résumés en une phrase ou en un court paragraphe. Il faut réussir à identifier les cas où deux acteurs, ou plus, partagent un argument, ou plus (dans mon exemple c’est le cas des acteurs Acteur_1 et Acteur_2 qui partagent les Argument_2 et Argument_3).

Acteur

Argument dans la controverse

Date d’entrée de l’acteur dans la controverse

Groupe d’acteurs

Acteur_1 Argument_1 Année_1 Groupe_1
Acteur_1 Argument_2 Année_1 Groupe_1
Acteur_1 Argument_3 Année_1 Groupe_1
Acteur_1 Argument_4 Année_1 Groupe_1
Acteur_2 Argument_2 Année_2 Groupe_1
Acteur_2 Argument_3 Année_2 Groupe_1
Acteur_3 Argument_4 Année_3 Groupe_2
Acteur_3 Argument_5 Année_3 Groupe_2
Acteur_3 Argument_3 Année_3 Groupe_2
Acteur_4 Argument_5 Année_4 Groupe_3
Acteur_n Argument_n Année_n Groupe_n

Pour les groupes d’acteurs : à partir de la liste d’acteurs, il faut grouper les acteurs. En général, il est possible de s’appuyer sur les enjeux associés aux acteurs (économiques, politiques, sociétaux…) et sur les arguments partagés entre vos acteurs (deux acteurs partageant une grande partie de leurs arguments sont probablement dans le même groupe). Voici des exemples de groupe : industriels, scientifiques, associations….

Acteurs et groupes d'acteurs

Arguments et acteurs

Arguments et acteurs

Après avoir bien précisé le périmètre de la controverse (sujet et géographie) et à partir des éléments ci-dessus (et d’autres), il est possible de construire une cartographie rendant compte de la controverse. Il peut s’agir d’une carte des arguments, d’une carte des acteurs, ou encore d’autres types de cartes.

Controverses et cartographie

A faire

    • Remplissez si vous ne l’avez pas déjà fait de manière exhaustive le tableau des acteurs;
    • Retravailler votre prototype de cartographie pour la discuter durant le cours.

Affiche

Ressources pour l’affiche


L’affiche sera le porte-parole de votre analyse de controverse et, donc, des mois que vous avez passé à construire cette analyse. Elle en est la forme la plus synthétique des trois livrables. Une fois exposée, elle sera lue par des centaines de passants dans la « rue ESIEE ». Votre affiche sera donc une parmi plusieurs dizaines d’autres : il faut qu’elle se démarque !

  • Faites relire vos textes pour vérifier les fautes d’orthographe. Évitez d’offrir « aux gens » la possibilité de corriger vos fautes éventuelles au crayon sur les murs. Cela dévaloriserait votre chef d’œuvre !
  • Votre affiche devra attirer, puis éclairer le lecteur. C’est aussi le Look & Feel de votre affiche qui attirera l’œil des passants.

Date de rendu de l'affiche

Vos affiches A0 peuvent être imprimées par l’école (Mme Martine Le Faucheux). Vous recevrez des consignes quelques semaines avant la date de l’exposition. Il y a donc une contrainte forte : afin de pouvoir imprimer les 50 affiches à temps (chaque affiche prendre 30 minutes), il faut respecter les délais et envoyer votre affiche la semaine qui précède l’exposition ! De même, la technique d’impression est celle du traceur (ligne à ligne), en passant par l’imprimerie de l’école il faut impérativement que le fond de votre affiche soit blanc (pas de fond de couleur !).

Le format de l’affiche

Construire et designer l’affiche est un exercice où vous allez devoir trouver le bon équilibre : il faut que le contenu ne soit pas trop superficiel, tout en n’étant pas trop dense. 5 minutes de lecture maximum.

  • Un titre de le controverse;
  • Le contexte : quelle est la controverse ? Histoire, chiffres, localisation…
  • Les enjeux (en quoi la controverse est-elle importante ?);
  • L’historique (de préférence sous forme de frise chronologique commentée de type « time line »);
  • Les acteurs (qui ? où ? pourquoi ? intérêts ? alliances ?);
  • La dynamique (état actuel des choses, évolutions possibles…);
  • La cartographie de la controverse (exemples de cartographies et cours Analyse des controverses et visualisation) – sans cartographie il y a un malus;
  • Les concepts clés (terminologie, schémas);
  • Des citations (« verbatims »);
  • Quelques chiffres pertinents;
  • Une mention de vos sources;
  • Une ou plusieurs sections avec : la date, les noms de vos équipiers, le cadre scolaire dans lequel s’est fait ce travail, un renvoi sur votre site web pour en savoir plus et/ou un Flash code pour accéder au site;
  • Des remerciements si vous avez réussi à interviewer ou correspondre avec des acteurs.

Outils pour construire votre affiche

Livret

Ressources pour le livret


Votre projet est de rédiger un petit livre qui accompagnera votre controverse. Il doit être attractif et visuel (un bon look & feel) et fera une vingtaine de pages.

Date de rendu du Livret

Le format du livret

Le livre ressemblera à un livre et non un rapport académique ou scolaire. Il peut avoir un format portrait ou paysage. Il sera relié (spirale, agrafé ou autre) et paginé. Il fera une vingtaine de pages.

Le livret devra obligatoirement contenir les sections suivantes :

  • Une page de couverture attractive (illustré) avec le sujet, les noms des auteurs
  • Une page intérieure qui donne les informations plus précises (vos noms, numéro de groupe, dates du cours, nom des professeurs qui vous suivent pour les TPs et les TDs)
  • Une préface rédigée par le responsable du cours (en fin de ce texte !)
  • Une introduction rédigée par votre équipe. Cette introduction, sur un ton personnel et ouvert, doit expliquer le choix du sujet, les rôles dans le projet, ce que vous appris, ce que vous auriez aimé faire si vous aviez eu plus de temps.
  • Remerciements (éventuellement)
  • Une table de matières paginée
  • Une table d’illustrations
  • Une introduction à la controverse
  • Terminologie (s’il y a des termes spécifiques)
  • Les enjeux
  • L’historique
  • Les acteurs
  • Les arguments et les points de tension
  • La cartographie de la controverse (exemples de cartographies et cours Analyse des controverses et visualisation) – sans cartographie il y a un malus;
  • Une conclusion
  • La matrice de risques en annexes : matrice avec deux axes (probabilité et impact) effectuée dans la partie gestion de projet du cours (avec la liste des risques, donc, et les actions éventuelles envisagées pour palier à ces risques)
  • Une quatrième de couverture avec une photo (sympathique) de votre équipe et un résumé de quelques lignes sur la controverse, la date, le logo de l’école.

Les sources et références

Les références à d’autres ouvrages ou sites web seront obligatoirement précisées en bas de page ou en fin de chaque chapitre.

Les légendes

Chaque schéma, diagramme, image doit avoir sa propre légende numérotée.

Préface à mettre dans le livre

Ce livret est un des livrables que l’équipe a réalisé dans le cadre du cours de Cartographie de Controverses, qui a lieu en première année à ESIEE Paris. Les auteurs avaient pour mission de trouver un sujet intéressant et de le traiter selon un protocole particulier. Chaque équipe a été suivie par un professeur lors des séances de travaux pratiques et par un autre professeur pour la partie gestion de projet. Les résultats ont été médiatisés par une affiche, un Site Web et ce livret.

Bonne lecture !

Lionel Villard (responsable du cours) et l’équipe des professeurs

Jour – Mois – Année

Site Web

Construire le Site Web


S’atteler à la construction du site web peut sembler au début une tache très ardue. Pourtant, en fonction des compétences de votre groupe, vous pouvez vous orienter vers des choix techniques qui correspondront au mieux à vos besoins et à votre projet d’analyse de controverse. Votre site web herbagera votre analyse dans son niveau de détail le plus poussé.

Date de rendu du Site Web

Les trois options

  1. Construire votre site en le développant vous-même entièrement (compétences en développement indispensables). Les technologies utilisées seront probablement : HTML ou, en plus avancé, le couple php/MySQL… Pour cela vous aurez besoin d’un simple éditeur de texte de type NotePad++Sublime Text ou, en beaucoup plus complet, d’un IDE de type NetBeans, PHPEdit… Ne sous-estimez par le temps nécessaire pour développer vous-même un site web. C’est long et techniquement complexe. Ne choisissez cette option que si un membre de votre groupe a déjà plusieurs développements de Site Web à son actif.
  2. Utiliser un CMS (Content Management System) et le déployer sur un serveur (votre espace personnel ESIEE, ou un serveur distant extérieur…) en lui associant éventuellement un nom de domaine (compétences en programmation du web dynamique préférable, nécessite de paramètre un serveur). Les principaux CMS sont : WordPress, Drupal, Joomla… En optant pour cette solution, il vous faudra travailler au design globale de votre page en intervenant éventuellement manuellement (HTML, CSS). La encore, ne sous-estimez par le temps nécessaire pour vous saisir d’un CMS : ils sont complets mais également complexes. Considérez cette option seulement dans le cas où vous avez les compétences en interne, dans votre groupe.
  3. Utiliser une plateforme offrant des possibilités simplifiées pour publier des contenus. Ainsi vous n’avez pas de programmation à effectuer, et vous pouvez vous concentrer sur l’ergonomie du site (template, positions des menus et modules…) ainsi que sur le contenu éditorial. Exemples : WordPress, Wix, blogger

Trouver le bon équilibre entre contenus et développement

Vous devez considérer votre site, non pas comme un objet technique où vos efforts iraient principalement à son développement, mais d’avantage comme le support de votre analyse, qui permettra de la rendre visible au public et de la mettre en valeur. Réfléchissez donc d’avantage aux contenus (présentation claire de votre controverse, de l’historique…), aux images (illustrations, cartographie…), à l’arborescence des menus et à la clarté générale (textes, menus…).

Références aux sites web du cours et de l’école

Sur l’une des pages de votre choix, ou dans le pied de page (footer), faites référence au site web du cours https://www.controverses-esiee.fr ainsi qu’a celui de l’école ESIEE Paris (avec le logo ?).

Outils pour construire votre Site Web